Google Plus : bien utiliser les Déclics

Les « déclics » ou « sparks » (étincelles) seront sans aucun doute l’une des fonctionnalités les plus attrayantes de Google Plus dans les mois à venir. Couplés   aux cercles Google Plus (ou flux d’actualités indépendants), ils permettent notamment d’enrichir et organiser une veille thématique, en mode partagé. Présentation d’un service qui en est encore à ses balbutiements.

 

Les Déclics Google Plus : qu’est-ce que c’est ?

Disponibles sous la colonne réunissant les cercles Google Plus (et donc complémentaires), les Déclics permettent de créer et d’organiser une veille d’informations par flux d’actualités thématiques. Ceux-ci sont suggérés par « familles ». Pour l’heure, on trouve -de manière un peu erratique il faut bien le dire- les thèmes à suivre suivant : cyclisme, défilés de mode, cinéma, recettes de cuisine, Ligue 1, voitures de sport, jardin potager, Android OS, BD, robotique.

Les Déclics Google Plus permettent donc d’agréger des flux de contenus (voir plus bas),  les sources d’informations étant triées sur le volet parmi les plus pertinentes du web sur le thème en question. En d’autres termes, les Déclics s’apparentent à fort à un service comme Netvibes par exemple, sauf que pour l’heure, il n’est pas possible de « curer » soi-même ses contenus (voir aussi une autre limite plus bas) .

L’ergonomie

Il suffit de sélectionner un « centre d’intérêts » dans la liste suggérée pour le voir apparaître à son tableau de bord Google Plus (en page d’accueil) au-dessous des cercles Google Plus, sous l’onglet « Déclics ». Vous pouvez alors jongler d’une thématique à l’autre, ce qui génère un flux de news actualisé en temps réel.

Les déclics : agrégateurs de news « sociaux »

Comme précisés plus haut, les Déclics sont très proches du fonctionnement des outils d’agrégation de flux en temps réel, comme Netvibes par exemple.  Mais avec davantage de contextualisation -il est possible de voir le titre d’une news et son chapo-, et bien sûr une dimension sociale : on peut partager le contenu apparaissant dans chaque flux avec ses cercles Google Plus. On comprend donc l’intérêt de cet outil,  qui permet de faire de la veille partagée d’une part (ex : avertir un cercle « professionnel » d’une news intéressante), mais aussi d’alimenter sans trop se fatiguer son fil de news personnel : à l’image d’un « Retweet » par exemple… Sans toutefois que la personne à l’origine du contenu ne soit notifiée de ce push.

Un bémol cependant : il est impossible pour l’heure de suivre des mots-clés, un critère sémantique pourtant très utile pour veiller à son E-réputation quand on est une entreprise par exemple.

Finalité des Déclics Google Plus

Pour résumer, on peut voir plusieurs applications pratiques aux Déclics Google Plus :

  • Veille personnelle et veille partagée (ex : si vous utilisez Google Plus en temps que réseau social privé)
  • Partage de contenus pertinents pour faire « vivre ses cercles » et dynamiser son compte Google Plus
  • Lancer un débat sur un sujet partagé
  • Réseauter, réseauter et réseauter bien sûr ! L’intérêt étant que les utilisateurs vous ajoutent à leurs cercles, si votre objectif est de venir influent sur Google Plus !

Lire aussi
Billet de Benoît Descary

 

Laisser un commentaire