Google Plus : fonctionnement et gestion des cercles

Fin juin, Google a lancé son réseau social « maison » : nom de code, Google Plus. Depuis, beaucoup de choses ont été dites, écrites et lues sur cette nouvelle plateforme, parfaitement intégrée à « l’écosystème » de services en ligne de Google (Gmail, Google Reader, et bientôt les Apps !). Non, Google Plus n’est pas à mon sens un réseau social comparable à Facebook (comme ne l’indique pas le nom de mon blog :), même s’il en partage le principe général : à savoir partager toutes sortes de contenus au sein d’un réseau d’amis, de connaissances, de proches, de collègues ou autres. Mais là s’arrête la comparaison. Au coeur du fonctionnement de Google Plus ? les « cercles ». Quésako ? Pour faire simple : des « classeurs » dans lesquels l’utilisateur peut « dispatcher » ses relations, pour mieux filtrer l’information qu’il partage, et savoir précisément qui a accès à quoi. Car c’est cela essentiellement Google Plus : plusieurs réseaux sociaux à l’intérieur d’un seul et même réseau « parent ». Ce qui le distingue fondamentalement de Facebook ! Décryptage.

Les cercles Google Plus : comment ça marche ?

Les « cercles » occupent une place centrale dans le fonctionnement de Google Plus. Avant que tout échange d’informations avec vos amis/connaissances soit possible, il vous faudra les  classer dans un « cercle » Google Plus. il faut donc concevoir les cercles d’amis comme des « groupes de contacts » indépendants les uns des autres. Lorsque vous ajoutez un ami à votre réseau, vous devrez insérer celui-ci dans le/ou les cercle(s) de votre choix.  Les informations que vous partagez dans votre cercle seront visibles -par défaut- uniquement par les membres de votre réseau présent dans ce cercle.

Ajouter des amis dans les cercles Google Plus

  • Les cercles Google Plus se gèrent via un onglet en haut de l’écran d’accueil de Google Plus (dans une barre d’outils). Celui-ci donne accès à une page ou les cercles sont regroupés.  Comme ici :

 

  • Vous pouvez créer autant de cercles que vous le voulez, et les libeller à votre guise. Pour faire simple : chaque cercle représente un « degré d’affinité » ou un « type de relations » avec vos membres. Exemples : familles, amis, collègues de travail, copains de bringue, prospects et clients, etc.
  • Pour ajouter une relation à vos cercles, la page « Cercles » propose deux options d’ajout automatique : soit via l’envoi d’une e-mail d’invitation (si votre ami n’est pas sur Google Plus, voir aussi ici comment obtenir une invitation Google Plus), soit via un champ de recherche par noms des membres de Google Plus. Important : vous pouvez ajouter vos amis « a priori » dans vos cercles, c’est-à-dire, avant qu’ils aient accepté votre invitation. Une fois qu’ils ont rejoint le réseau, ceux-ci peuvent alors lire l’information que vous partagez (si vous la partagez dans le cercle ou vous les avez placés). En revanche, vous n’aurez accès à l’information qu’ils partagent que s’ils vous ont ajouté dans un de leurs cercles !
  • Les membres faisant partie de votre réseau sont visibles via une « barre horizontale » en haut de la page de gestion des cercles Google Plus. Pourquoi ? Simplement pour vous permettre  de « dispatcher » chacun de vos contacts dans plusieurs cercles (car oui, c’est possible). Votre collègue Martine peut aussi être une « copine de bringue » par exemple. Comment ? Par simple glisser-déposer (sélection multiple possible) d’un/de plusieurs membre(s) dans le/les cercles de votre choix.

Un cercle = un flux d’informations

Une fois vos cercles créés, et vos amis inscrits dans chacun d’eux, vous pouvez passer aux choses sérieuses. Lorsque que vous revenez à la page d’accueil (l’équivalent du « mur » Facebook) vos cercles apparaissent à la gauche de l’écran, sous la forme d’un « menu » récapitulatif qui ressemble à ça :

C’est quoi un « flux » ?

Sur Google Plus, un flux = un cercle. Si on raisonne en termes « Facebook », un flux est l’équivalent d’un mur. Vous y trouvez toutes les informations que vous partagez, et que vos amis souhaitent partager avec vous. Dans ce menu, vous trouvez donc plusieurs flux, c’est-à-dire plusieurs murs, représentant les informations échangées dans chaque cercle.

En passant de l’un à l’autre, l’affichage du flux change, logique ! Et pratique pour aller directement à l’information qui vous intéresse. C’est là donc le second intérêt des cercles, outre le contrôle de la visibilité des informations partagées  : choisir un flux, c’est filtrer les échanges (ça évite de scroller comme une bête !) et gagner du temps sur l’accès à l’information.

Dans un prochain tuto, nous verrons comment partager de l’information sur Google Plus (et quels types de contenus partager !) et comment gérer les privilèges de visibilité de chaque message publié : l’un des nombreux points qui différencient Google Plus de Facebook !

Découvrir Google Plus

 

 

Laisser un commentaire