Affiliation web : source de revenus principale ou complémentaire ?

Si vous bloguez depuis un moment et tirez l’intégralité de vos revenus publicitaires via Google Adsense, vous vous posez sans doute « LA » question que tous les webmasters se posent à un moment ou à un autre de leur parcours d’éditeur : comment augmenter et optimiser ses revenus en utilisant d’autres plateformes d’affiliation qu’Adsense ?

Cette introduction à notre série d’articles sur l’affiliation marketing est l’occasion rêvée de lever un malentendu : dans la hiérarchie des leviers de monétisation d’un site, l’affiliation n’est pas toujours celui qui rémunère le mieux.

Gagner de l’argent sur le web : on n’est jamais mieux servi que par soi-même

C’est particulièrement vrai si vous éditez un site d’informations à haute valeur ajoutée, et si votre autorité ou votre expertise en tant qu’auteur vous donne légitimité à vendre vos propres contenus… A travers le téléchargement d’un ebook payant, ou d’un abonnement Premium à une section d’informations de votre site.

Si vous êtes dans ce cas, revoyez vos priorités : même si cela engage davantage de travail, il peut être plus judicieux de créer et vendre vos propres contenus que de passer trop de temps à tester des solutions d’affiliation.

Notre conseil : substituez-vous autant que possible aux annonceurs apportant la même expertise que la vôtre. Une « commission perçue » sur la vente d’un produit est et sera toujours une fraction de ce que vous pourriez gagner en développant vos propres produits. Pourquoi ne pas se tailler directement la part du lion ?

Quand l’affiliation marketing peut-elle être une source principale de revenus ?

L’affiliation peut, dans certains cas, être une source principale de revenus : c’est le cas par exemple pour les éditeurs de sites ou blogs positionnés sur des « niches » considérées comme lucratives : produits de luxe, santé, conseil financier ou marketing, B2B, régimes etc.

Les niches pour lesquelles le « panier d’achat moyen » est élevé rémunère -par définition- mieux que les niches de produits/services moins lucratives.

Attention, ce n’est pas parce que votre site est positionné sur une niche lucrative que la machine à sous s’emballe d’elle-même. L’intuition et l’inspiration (trouver la bonne niche) ne remplace pas le travail de fond : créer et présenter du contenu « actionnable » (qui se traduit en conversions) demeure la plus grosse partie du travail.

Dans la plupart des cas, l’affiliation est une source de revenus « complémentaire » : s’inscrire à une ou plusieurs plateformes d’affilation est un étape essentielle dans une approche de DIVERSIFICATION de ses sources de revenus.

Lire notre article suivant :

Régie publicitaire/affiliation : combien d’argent espérer gagner ?

Laisser un commentaire