7 sites comme Adfly pour gagner de l’argent en partageant des liens

A l’image d’Adfly, de nombreux raccourcisseurs d’URL permettent aux webmasters de gagner de l’argent en partageant des liens via leurs services. Leur modèle de rémunération (CPA ou CPM), de même que les niveaux de rémunérations, varient sensiblement. Petit tour d’horizon des meilleurs sites comme Adfly pour compléter ses revenus sur le web.

Sites similaires à Adfly

LinkShrink

Ce raccourcisseur d’URL gratuit affirme avoir le taux de rémunération le plus élevé parmi les programmes d’affiliation pratiquant le CPM (coût pour mille impressions de pages issues d’URL raccourcies). LinkShring rémunère à hauteur de 1,13 €/1000 visites (en France).

En réalité, ce site très similaire à Adfly s’inscrit à peu près dans la même fourchette de rémunération. LinkShrink a l’avantage de comptabiliser tous les liens raccourcis cliqués par un seul et même utilisateur (et d’appliquer un seul tarif).

Comme pour les services de la même famille, les liens peuvent être partagés à partir d’un site web/blog, d’un forum ou d’un réseau social. L’inscription est gratuite, chaque utilisateur ayant accès à un tableau de bord pour suivre l’évolution de ses revenus. Un système de parrainnage permet de récupérer 10% de commission sur les revenus de chaque utilisateur référé vers la plateforme.

LinkShrink

Shorte.st

Un « copycat » de LinkShrink (CPM) avec un programme de parrainage plus solide : Les « parrains » récupèrent 20% de commission sur les gains de leurs « filleuls ». Shorte.st a l’avantage de fournir de nombreux outils pour augmenter la visibilité des URL raccourcies sur son site : API, script automatisant la réduction des URL, widget de partage sur les réseaux sociaux et même un plugin WordPress ! Un service complet pour les webmasters désireux de tirer pleinement partie de cette source de revenus complémentaires.

Revenus : 1.4 $ / 1000 visites.

Shorte.st

Blv.me

La rémunération de ce service repose sur le « déverrouillage » des URL raccourcies, le modèle de facturation étant celui du CPA (coût par action) : concrètement, en cliquant sur une URL raccourcie au moyen de Blv.me, l’internaute est renvoyé vers une page intermédiaire qui renferme l’offre d’un annonceur. L’utilisateur déverrouille l’URL raccourcie en remplissant (par exemple) le formulaire d’un annonceur, ce qui génère un lead… Vous êtes donc payé à chaque lead généré. Une fois l’offre « remplie », l’internaute peut continuer sa navigation vers la page web se cachant derrière l’URL raccourcie.

Ce modèle est assez « coûteux » en temps pour l’internaute, mieux vaut donc l’utiliser pour lier vers des contenus à forte valeur ajoutée afin d’augmenter ses chances de générer des leads. Il faut évidemment beaucoup de trafic pour générer un nombre suffisant de leads.

Ceci étant dit, les commissions sont généreuses : entre 0,10 et 10 $ par lead.

Blv.me

p.pw

Avec une rémunération de 1.75 $ USD/1000 visites (en France), p.pw est un des services de partage d’URL raccourcies qui paient le mieux aujourd’hui. Versements à partir de 5 $ USD via PayPal/Payoneer .

p.pw

LinkBucks

Une rémunération CPM plus faible (1.10 USD en France). Peut-être pas le premier choix pour les webmasters aux contenus grand public ! En revanche, LinkBucks accepte les liens en provenance de sites de contenus pour les adultes.

LinkBucks

Bc.vc

Ce service rémunère à hauteur de 3 $ USD / 1000 visiteurs uniques et repose sur l’affichage de publicités en intersticiel.

Bc.vc

Similaire : CoinURL

Laisser un commentaire